HELIOS – Chapelle Patriarcale de Cordes (81)

Mois d’octobre et novembre 2016 a. d., jusqu’à Noël.

Sam 01 octobre ; 7h15 : Saint Rémi
Dim 02 octobre ; 8h15 : Saint Anges Gardiens
Mar 04 octobre ; 6h15 : Saint François d’Assise
Jeu 06 octobre ; 6h15 : Saint Bruno
Dim 09 octobre ; 9h15 : Saint Denys l’Aéropagite
Mar 12 octobre ; 6h15 : Maternité de Marie
Ven 14 octobre ; 6h15 : Sainte Parascève
Sam 15 octobre ; 7h15 : Sainte Thérèse d’Avila
Mar 18 octobre ; 6h15 : Saint Luc
Mer 19 octobre ; 6h15 : Saint Pierre d’Alcantara
Jeu 20 octobre ; 6h15 : Saint Jean de Kenty
Lun 24 octobre ; 6h15 : Sainte Raphaël

Mar 01 novembre ; 8h15 : Toussaint
Mer 02 novembre ; 6h15 : Trépassés
Ven 04 novembre ; 6h15 : Saint Charles
Sam 05 novembre ; 7h15 : Saint Zacharie
Jeu 10 novembre ; 6h15 : Saint André Avellino
Ven 11 novembre ; 8h15 : Saint Martin
Sam 12 novembre ; Messe du CONVENT, 21h00
Dim 13 novembre : Messes du CONVENT, 05h00 et 10h30
Jeu 17 novembre ; 6h15 : Saint Grégoire de Tours
Sam 19 novembre ; 7h15 : Saint Patrocle et Sainte Elisabeth
Mar 22 novembre ; 6h15 : Sainte Cécile
Mer 23 novembre ; 6h15 : Saint Clément
Jeu 24 novembre ; 6h15 : Saint Jean de la Croix
Ven 25 novembre ; 6h15 : Sainte Catherine, Fête de l’Archée

Trève hivernale dans la Chapelle Patriarcale
Les Messes ont lieu ensuite dans les oratoires privés jusqu’au 18 février 2017 a. d.

Toutefois,
le 24 décembre, pour la Saint Charbel et la Nativité, la Messe aura lieu à 21h dans l’Oratoire privé du 7 rue Saint Michel, à Cordes. Rens. 07 80 42 61 98.

« Ainsi, sur le long sentier de la vie, nous pouvons chercher très longtemps la vérité et la paix intérieure sans jamais les trouver, mais il faut ne jamais renoncer, ne jamais s’arrêter et, si l’on tombe, se relever pour continuer, ne jamais faire demi-tour et continuer d’avancer sur ce chemin qui nous mène quelque part malgré nous. S’arrêter lorsque l’on croit avoir trouvé ou parce qu’on est las d’avoir cherché est une illusion ; sans cesse, il faut continuer avec notre souffrance et apprendre à reconnaître que tout est illusion, absolument tout. Au bout de ce long chemin de douleurs, lorsque l’on renonce et que l’on accepte inconditionnellement l’illusion de la vie, quelque chose bouge et le silence arrive. »
Krishnamurti, Le Sentier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *